Mon sang s’écoule rouge, mais mon cœur se sent bleu
Il palpite à peine, fébrile et point joyeux
Face à tous ses tourments, il veut se mettre au vert
Attendant dans un coin, que cessent ses larmes amères.

Fluide brûlant mes yeux, rougissant leur contour
Taquinant mon doux nez, d’une plume vautour
Eternuement final, relançant la machine
Chassant la fatigue, d’une main opaline.

L’esprit broyant du noir, rendant le visage blanc
Bouillonnant de colère, d’un esprit vif-argent
Juste une once d’énergie, un fort souffle de vie
Chassant d’un geste humain, les douleurs enfouies.

Un tout nouveau départ, me propulsant plus loin
La croisée des chemins, on verra ça demain
Quand bleu et rose mêlés, créeront une fleur mauve
Je m’assoupirais là, dans cette ouate qui sauve.

Puis enfin reposée, pleine de vitalité
Je lace mes chaussures, et poursuis ma virée
Chaque jour est nouveau, dur de s’y conformer
La créativité, gênant cette unité.

Coeur bleu
Christiane SCHALLER