On n’attend pas d’avoir enfin la carte Vermeil
Pour prendre le bus et voir le monde et ses merveilles
Tout jeunes déjà les enfants, eux, s’émerveillent
Face à la faune, la flore et ses abeilles.

Les parents leur montrent toutes ces petites choses
Qui rendent la grisaille du quotidien rose
Le professeur de français parle en prose
Et la vie leur enseigne qu’il faut qu’ils osent.

C’est ça qui cultive leur jardin intérieur
Leur rêve de connaître un peu d’ailleurs
De construire ensemble un monde meilleur
Arrêter toutes ces erreurs et toutes ces horreurs.

Connaître un monde meilleur
Christiane SCHALLER