Pourquoi sont-ce les meilleurs
Qui partent les premiers
Laissant dans notre cœur
Une douleur acérée ?

Leur absence nous pèse tant
Qu'on ne peut oublier
Tous les très bons moments
Qu'ils nous ont fait passer.

Chaque jour, on pense à eux
On ne les oublie pas
Et l'on n'est malheureux
Car ils ne sont plus là.

Seuls restent les souvenirs
Les grands moments de joie
Et les éclats de rire
Autour d'un feu de bois.

Continuer sans eux
N'est vraiment pas aisé
Même si l'on nous dit que
On peut tout oublier.

Car qu'on le veuille ou non
La douleur est présente
Si elle n'a pas de nom
Elle est toujours ardente.

Ils sont partis
Yvan LISA