Je regrette
Les bals du samedi soir
La retraite aux flambeaux
Le son de la fanfare
L'odeur des chamallows.

Je regrette
Les filles qu'on embarquait
Aux autos-tamponneuses
Et que l'on embrassait
D'une bouche audacieuse.

Je regrette
Le bon vieux temps des slows
Les deux corps enlacés
Sentir le souffle chaud
Des délicieux baisers.

Je regrette
Ma belle adolescence
Quand on faisait la fête
Période de l'insouciance
Et des belles blondinettes.

Je regrette
Tous ces précieux instants
Je garde le souvenir
De ma belle vie d'enfant
Souvenirs, souvenirs.

Je regrette
Ce temps si vite passé
Et toutes ces belles années
Envolées en fumée
Adieu, mon cher passé.

Je regrette...

Yvan LISA