Longtemps, j'ai attendu
Sur le quai de la gare
Tu n'es jamais venue
A mon grand désespoir.

J'étais pourtant bien là
Bien avant l'arrivée
Mais tu n'y étais pas
J'en suis persuadé.

Le quai était désert
Seul, assis sur un banc
Dans le froid de l'hiver
J'attendais patiemment.

J'observais bien pourtant
Les trains qui arrivaient
Et j'espérais vraiment
Que tu en descendrais.

Je suis arrivé là
De bonne heure ce matin
Dans la neige et le froid
A présent, toujours rien.

Je ne peux plus attendre
Je vais donc m'en aller
Car il gèle à pierre fendre
Et je t'ai pas trouvée.

L'arrivée du train
Yvan LISA