La maison est fermée
Et les volets sont clos
Elle n'est plus habitée
Que par quelques moineaux.

Sur les murs du dehors
Le lierre s'est installé
Sur la maison qui dort
Depuis de longues années.

Les toiles d'araignées
Envahissent l'intérieur
De la cave au grenier
Pour elles, c'est le bonheur.

Au milieu du salon
Un piano vermoulu
Voilà bien des saisons
Que personne n'y joue plus.

La poussière a pris place
Partout dans la maison
Et même sur les glaces
Brisées dans le salon.

Si personne ne vient
Rapidement ici
Il ne restera rien
Qu'une montagne de débris.

La maison abandonnée
Yvan LISA