Au petit matin blême
Après une folle nuit
Je t'écris ce poème,
Juste pour toi, ma chérie.

Grâce à toi, j'ai connu
Vraiment le grand frisson
Nos corps, entièrement nus
Vibrant à l'unisson.

J'ai découvert l'amour
Les plaisirs de la chair
Même si, au petit jour
Me voilà solitaire.

Je n'aurais jamais cru
A ce plaisir immense
Entre tes mains, j'ai eu
Vraiment beaucoup de chance.

Je ne peux oublier
Cette toute première fois
Tu m'as montré qu'aimer
C'était aussi cela.

La première fois
Yvan LISA