Je suis un vagabond
Qui erre de ville en ville
Je n'ai pas de maison
Je vis ma vie, tranquille.

Je suis tranquille, peinard
Je n'ai plus de famille
Je me soule au pinard
Et parfois, au whisky.

Mais ne me plaignez pas
Car cette vie me convient
Je suis très bien comme ça
Je ne me plains de rien.

Je n'ai pas de maison
Mais je vois du pays
Et j'ai toute ma raison
Je suis un sans-abri.

Je vis partout, nulle part
En plein milieu d'un bois
Ou tout près d'une gare
Même les jours de grand froid.

Où je serai demain ?
Je ne peux pas le dire
Je n'en sais fichtre rien
Je ne saurai vous dire.

Le vagabond
Yvan LISA