Il lui disait : "tu es la bonne"
Et il la traitait comme une pomme.
Elle voulait tellement y croire
Elle ne pouvait pas être si poire

Elle se nommait Françoise
Il l’appelait Framboise
Il lui susurrait : "Faut qu’tu m’dépannes"
Et tout passait, glissait telle une peau d’banane.

C’était un vrai poltron,
Qui la pressait comme un citron.
Il lui lançait : "C’est pas la fin des haricots !"
Crois-en ton gentil p’tit Abricot…

Bientôt il serait plein aux as,
Et ils mangeraient des ananas
Dans la ville d’Acapulco
Sans oublier les noix de coco.

Elle se ferait de jolies mèches,
Bronzerait sa belle peau de pêche.
Elle sentait comme un malaise
Mais rougissait comme une fraise.

A ses conseils, elle était accro
Mais c’était sa groseille à maquereau
Et même s’il lui disait : "Tu es belle"
Sa vie n’était qu’une compotée de mirabelles.

Salade de fruits pas jolie jolie
Christiane SCHALLER